Avion et pneumothorax

Un pneumothorax est une maladie respiratoire affectant la cavité pleurale, espace situé entre les poumons et la cage thoracique. De l'air pénètre dans cette cavité et empêche l'expansion d’un ou des lobes du poumon entravant ainsi la respiration. Un pneumothorax est une maladie grave qui met en danger la santé de la personne concernée. Le système respiratoire s'en retrouve affecté et le poumon peut s'affaisser. Selon la sévérité de cette maladie, il peut s'agir d'une véritable urgence, car la compression des poumons peut aussi se compliquer d'une détresse cardiovasculaire menant à un état de choc. Le pneumothorax est souvent déclenché par une blessure thoracique, c'est-à-dire lorsqu'un coup violent dans l'ossature thoracique abîme le ou les poumons, par exemple suite à un accident de voiture.

Prendre l'avion avec un pneumothorax

Les différences de pression auxquelles le corps est confronté durant un vol peuvent avoir un effet négatif dans le cas d’un pneumothorax. En effet, en altitude, le volume d'air présent dans la cavité située entre la cage thoracique et les poumons augmente, mettant ainsi en danger la santé de la personne. Par conséquent, la question se pose souvent de savoir si prendre l’avion avec cette maladie est possible sans encourir de risque. Nous vous expliquons par la suite comment les problèmes surviennent et sous quelles conditions un vol doit être effectué. Mais la bonne nouvelle d'abord : en respectant certaines exigences, il est possible d'effectuer un voyage aérien avec un pneumothorax.

Prendre un vol régulier avec un pneumothorax ?

Sur un vol régulier, la pression de l'air est la même que celle présente sur un sommet de montagne haut de 2 400 mètres. Cette différence importante par rapport au niveau du sol provoque l'expansion des poches d'air dans l'espace pleural et aggrave le pneumothorax. Par conséquent, les vols réguliers avec un pneumothorax aigu ne sont en général pas recommandés pour la santé du malade.

Une fois le traitement terminé avec succès - il peut s'agir de repos, d'une évacuation de l'air avec une aiguille, d'un drainage pleural ou thoracique - les recommandations diffèrent quant au moment où le patient est capable de reprendre un vol régulier. Dans ses lignes directrices de 2003, l’Aerospace Medical Association Medical Guidelines Task Force recommande qu'une personne atteinte d’un pneumothorax ne voyage sur un vol régulier que deux à trois semaines après la réussite du traitement.

En 2011, un groupe de recherche britannique a recommandé une période d'attente d'au moins une semaine après une opération réussie d'un pneumothorax. Si une blessure était à l'origine de la maladie, les chercheurs ont recommandé une période d'attente de deux semaines.

Vol en avion sanitaire avec un pneumothorax

Si un vol régulier avec un pneumothorax aigu ou guéri depuis peu est donc exclu, le patient devra être transporté dans un avion sanitaire. Une telle machine est généralement prévue exclusivement pour un seul malade. À bord, un médecin aéronautique expérimenté et son équipe prennent soin de sa santé. L'équipement de l'engin correspond approximativement à l'équipement d'une unité de soins intensifs moderne, afin que le patient puisse être soigné dans les meilleures conditions.

Mais le facteur décisif qui rend possible pour un malade atteint d’un pneumothorax un voyage dans ce type de machine est le réglage de la pression dans la cabine : un avion sanitaire peut, en effet, adapter la pression de manière à ce qu'il n'y ait pas de différence par rapport à celle au sol grâce à des réglages techniques, mais également en volant à basse altitude. Ce type de vol, appelé également sea-level, n'affecte pas les poches d'air existantes dans la fente pleurale et n'aggrave pas le pneumothorax.

Prendre un vol après un pneumothorax survenu en vacances

Ceux qui souffrent d'un pneumothorax dans leur pays d'origine reporteront probablement leurs prochains voyages afin de pouvoir se rétablir complètement. Le cas est cependant différent si la personne a contracté un pneumothorax pendant ses vacances. Si des mesures d’urgence sont nécessaires, elles doivent bien sûr être prises dans le pays de séjour. Cependant, concernant la poursuite du traitement et le rétablissement, de nombreux patients souhaitent être transportés rapidement dans le pays d’origine. Ils y trouvent souvent de meilleures conditions médicales, une communication dans leur langue maternelle avec le personnel de la clinique et le soutien de leur famille et leurs amis.

Si le malade ne veut pas attendre avant de pouvoir embarquer sur un vol régulier  – car cela pourrait poser des problèmes d'un point de vue médical -, alors la seule solution qui lui reste est de voyager en avion sanitaire. Cet appareil est généralement prêt à décoller le jour même ou le lendemain quelle que soit la région du monde où se trouve le malade et permet de le transporter en toute sécurité. En outre, il est considérablement plus petit qu'un avion de ligne et ne dépend donc pas des grands aéroports commerciaux. Cela signifie qu'il peut également utiliser les aéroports régionaux proches du lieu de séjour du patient et ainsi réduire considérablement la durée des transports terrestres pouvant être une source de stress supplémentaire.

L'assurance paie-t-elle le rapatriement sanitaire ?

Une assurance rapatriement est chargée de couvrir les frais d'un vol sanitaire. Ceux qui n'ont pas une couverture d'assurance appropriée doivent malheureusement payer eux-mêmes les frais. Cependant, même avec une police d'assurance rapatriement, la prise en charge des coûts n'est pas toujours garantie. En effet, la compagnie d'assurance vérifie tout d’abord si le traitement chirurgical est également possible sur le lieu de séjour.

  • Si le patient ne peut pas être traité de manière appropriée sur le lieu de séjour, un rapatriement sanitaire devient alors indispensable d’un point de vue médical. Dans ce cas, l'assurance rapatriement couvre généralement les coûts.
  • Un traitement dans le pays de séjour est possible, mais une intervention chirurgicale à domicile apporterait de meilleurs résultats ? Il s'agit alors d'un rapatriement sanitaire non indispensable, mais préférable d’un point de vue médical. Certaines compagnies d'assurance couvrent également les frais dans ce genre de cas. Il vaut la peine de jeter un coup d'œil à la police d'assurance.
  • S'il ne s’agit ni d’un cas indispensable ni d’un cas préférable alors l'assurance ne couvrira pas les frais du rapatriement sanitaire.

Combien coûte un rapatriement en avion sanitaire ?

Si les frais d'un vol sanitaire ne sont pas couverts par l'assurance, ils doivent être payés à titre privé. Dans ce cas, nous serons heureux de vous proposer un devis personnalisé sans engagement de votre part. Nous tiendrons compte de l'itinéraire de vol et du nombre souhaité de personnes accompagnantes. En outre, l'urgence de la demande a une influence sur le prix : dans le cas de demandes à court terme, il est possible que nous soyons obligé d’utiliser un avion sanitaire stationné plus loin afin de pouvoir transporter le patient souffrant d'un pneumothorax. Le trajet effectué par cette machine pour venir se positionner sur le lieu de séjour du malade peut donc entraîner des frais supplémentaires.

Être entre de bonnes mains avec la Centrale de Vols Ambulance

Avec la Centrale de Vols ambulance, vous êtes entre de bonnes mains si vous ou un membre de votre famille avez besoin d'un rapatriement sanitaire en raison d’un pneumothorax. Notre équipe expérimentée vous assistera dès votre appel. Dans presque tous les cas, nous pouvons communiquer avec les médecins sur place dans leur langue maternelle et ainsi surmonter les barrières linguistiques. Nos avions sanitaires peuvent être rapidement mis à disposition pour un décollage n'importe où dans le monde, afin que le patient souffrant d'un pneumothorax puisse commencer son rapatriement sans retard inutile.

Grâce à notre service "transfert de lit à lit", nous pouvons vous offrir un transport sanitaire réalisé par un seul et même prestataire. Nous allons chercher le malade avec une ambulance ou un véhicule de secours sur son lieu de séjour et l'amenons à l'aéroport à temps. Même après l'atterrissage dans le pays d'origine, une ambulance ou un véhicule de secours est prêt à conduire le patient en toute sécurité à l'hôpital de destination. Bien sûr, tous les transports terrestres sont effectués avec une escorte médicale. En coordonnant tous les délais de prise en charge et de remise du malade, nous pouvons éliminer les retards inutiles. De cette manière, nous transportons également les personnes atteintes de pneumothorax de manière rapide, sûre et fiable.

Avez-vous d'autres questions ?

Si vous avez d'autres questions sur les vols sanitaires et leur organisation, nous vous recommandons de consulter notre FAQ.

Veuillez nous contacter

Nous sommes votre partenaire de confiance pour le rapatriement sanitaire de personnes atteintes de pneumothorax. Notre équipe est à votre disposition tous les jours, 24 heures sur 24, pour un entretien gratuit. Veuillez nous contacter :

Retour à l’aperçu