Prendre l‘avion avec une tumeur au cerveau

En Allemagne, environ 7000 personnes par an tombent malades en raison d’une hyperproduction des cellules constituant le tissu nerveux. Dans le langage courant, on parle de tumeur cérébrale ou de tumeur du cerveau.  

Mais qu'est-ce qu'une tumeur cérébrale exactement ?

La façon la plus simple de décrire une tumeur cérébrale est de parler de multiplication cellulaire incontrôlée. En termes médicaux, seules les tumeurs du tissu neuroectodermique sont des tumeurs cérébrales. Cependant, il existe également des tumeurs intracrâniennes qui pénètrent dans le cerveau sous forme de métastases venant d'autres tumeurs malignes, comme le cancer du sein. Le plus grand problème d'une tumeur cérébrale est le lieu d'origine. Le cerveau est très bien protégé par le crâne humain, dont les os ont une épaisseur d'environ 7 mm. Mais en même temps, il n'y a pas d'alternative en cas de gonflement. Au fait, tumeur est le mot latin pour désigner un gonflement. C'est pourquoi les tumeurs cérébrales bénignes et malignes sont toutes deux dangereuses.

Prendre l‘avion avec une tumeur au cerveau

Même si elle est petite, la tumeur peut affecter certaines zones du cerveau, selon l'endroit où elle s'est développée. Cela rend également l'ablation chirurgicale plus difficile, car il y a toujours le risque d'endommager les tissus sains environnants. En règle générale, on tente de traiter la tumeur par radiothérapie ou chimiothérapie, c’est-à-dire, d’enrayer la prolifération cellulaire elle-même. Ce processus peut parfois prendre des mois et il y a souvent un risque de retour de la tumeur cérébrale.

Si vous êtes à l'étranger et que vous vous plaignez, par exemple, de maux de tête graves et inhabituels, il est possible que le médecin diagnostique une tumeur cérébrale en développement. Vous ressentez donc le besoin de rentrer chez vous le plus rapidement possible, mais il se peut que le médecin déconseille de prendre l'avion et ce pour une bonne raison.

Pourquoi prendre l‘avion avec une tumeur cérébrale peut être dangereux

Le corps humain est habitué à supporter un poids assez lourd et ce constamment, même pendant le sommeil. Selon que nous nous trouvons sur une montagne ou sur la plage, la pression de l'air est différente, c'est-à-dire qu’elle ne pèse pas sur nous de la même manière. En effet, l'atmosphère a une épaisseur d’environ 10 000 m et exerce donc une pression d’environ une tonne sur tout le corps lorsque nous sommes sur terre.

Pression de la cabine et tumeur au cerveau

Or, cette pression atmosphérique n'est pas seulement au-dessus de nous, mais aussi en nous et autour de nous. Par exemple, le sang humain transporte des molécules d'oxygène, un gaz qui se dilate ou se contracte selon la diminution ou l’augmentation de la pression atmosphérique. Cela a un effet sur tous les organes du corps et, bien sûr, également sur les cellules d'une tumeur cérébrale. Dans un avion, la pression de l'air diminue et les cellules de la tumeur cérébrale se dilatent, augmentant encore plus la pression sur les zones environnantes du cerveau. Les conséquences peuvent être mortelles.

Le médecin peut prescrire un vol à basse altitude, appelé sea-level flight

Bien entendu, un médecin à l'étranger qui diagnostique une tumeur cérébrale chez un touriste ou un voyageur d'affaires est conscient du problème. D'une part, le traitement d'une tumeur au cerveau prend souvent plusieurs semaines et plusieurs mois, d'autre part, on ne peut pas demander au patient de rester à l'étranger aussi longtemps, en raison du risque encouru lors d’un voyage retour en avion. Pour sortir de ce dilemme, le médecin fait une lettre qu’il remet au patient et ordonne un vol à basse altitude - sea-level - en avion sanitaire.

Comment fonctionne un vol « sea-level » ?

Un avion, par exemple, qui vole quotidiennement entre Francfort et New York, atteint une altitude de croisière d'environ 10 000 m. Cependant, la pression de l'air dans la cabine de passagers est réglée afin de correspondre à celle mesurée à 2500 m. Elle est rendue possible  grâce au système de pressurisation dans l’avion. Pour les personnes en bonne santé, une altitude de 2500 m n'est pas un problème, mais pour les personnes atteintes d'une tumeur au cerveau, comme déjà décrit ci-dessus, cela peut être mortel.

Afin d’effectuer un vol « sea-level », il est nécessaire de voler à bord d’un avion sanitaire. Son système de pressurisation permet d'augmenter encore la pression de l'air afin qu’elle soit identique à celle présente entre 800 et 900 m au niveau de la mer. De plus, le pilote ne vole pas à l’altitude maximale mais reste un peu en dessous, par exemple, 7 000 m au lieu de 10 000 m. Cette pression d'air artificielle empêche alors la dilatation de la tumeur cérébrale pouvant atteindre des proportions dangereuses.

Qui supporte les coûts d'un vol « sea-level » ?

Ni votre complémentaire santé ni l’assurance maladie obligatoire ne couvrent les frais d'un vol sanitaire depuis l’étranger. La seule façon d’être pris en charge afin de n’avoir pas à payer le vol sanitaire de sa poche est de souscrire une assurance privée avec garantie rapatriement.

Cependant, malgré ce type d’assurance, il est important de bien lire les conditions de la police. La prise en charge du transport dépend souvent de la "nécessité médicale", c’est-à-dire, si le rapatriement sanitaire est indispensable ou pas. En effet, certaines compagnies prennent seulement en considération votre situation médicale et le respect des règlements sanitaires en vigueur lors de la décision d’un rapatriement sanitaire. Ainsi si votre situation peut susciter un transport vers un centre de soins de proximité et que des traitements adéquats sont disponibles dans le pays où vous séjournez, les assureurs vous informeront tout simplement que le transport n'est pas nécessaire. La situation est différente si votre état de santé et le manque de traitement sur place conduit à un rapatriement sanitaire indispensable. La compagnie d’assurance couvrira alors les frais d’un tel transport. Tout compte fait, il peut être préférable de souscrire une assurance qui ne distingue pas entre vol sanitaire indispensable ou souhaitable. L'assureur couvrira les frais dans tous les cas. Lisez donc bien la police, elle comprend des subtilités juridiques qui peuvent faire économiser beaucoup d'argent.  

Combien coûte un vol sanitaire ?

L'apparition d'une tumeur cérébrale ne dépend ni de facteurs héréditaires ni de votre lieu de vacances. Elle peut se produire à tout moment et à n’importe quel endroit. Vous ne pouvez donc pas prévoir cette situation auparavant. Si vous vous trouvez à l’étranger, loin de chez vous, lorsque le diagnostic est rendu, vous n’aurez malheureusement pas d’autres choix que de rentrer chez vous avec un avion sanitaire.

À noter qu’un vol en avion sanitaire n'a aucun rapport avec les vols réguliers ou les vols charter, c'est pourquoi il est inutile de faire jouer la concurrence entre compagnies low cost. Le seul but d'un avion sanitaire est de ramener un patient chez lui en toute sécurité. Une telle sécurité à un prix qui doit être calculé selon un certain nombre de facteurs (itinéraire, urgence de la situation, taille de l’avion, accompagnateurs ou pas …). Centrale de Vols Ambulance vous renseigne 24h/24 et 7j/7. Nous vous offrons un devis personnel gratuit et ce sans engagement de votre part.  

Rapatriement sanitaire international avec Centrale de Vols ambulances

Une tumeur cérébrale et son traitement revêtent une dimension très complexe. Or, le rapatriement sanitaire d’un patient atteint d’une tumeur cérébrale depuis l'étranger requiert également une organisation très complexe – vol « sea-level », entre autres. C’est pourquoi il est important que vous ayez à vos côtés un partenaire de confiance. Centrale de Vols Ambulance bénéficie de nombreuses années d'expérience dans les transports sanitaires internationaux et organise pour vous un rapatriement rapide, sûr, adapté à votre budget et respectant votre bien-être.

Avez-vous d'autres questions ?

Si vous avez d'autres questions sur les vols en avion sanitaire et leur organisation, nous vous recommandons de consulter notre FAQ.

Veuillez nous contacter

Nous sommes à votre disposition tous les jours, 24 heures sur 24, et nous nous réjouissons de vous conseiller. Sur demande, nous vous transmettons un devis gratuit sans engagement de votre part pour votre vol en avion sanitaire. Veuillez nous contacter :

Retour à l’aperçu