Aller à l'hôpital en Espagne

Le système de santé publique en Espagne comprend également un réseau national d'hôpitaux. Nulle part en Espagne, un patient est contraint de parcourir des distances déraisonnables pour atteindre l'hôpital le plus proche. Le traitement dans l'hôpital d'État est gratuit pour le patient. Toute personne qui se rend à l'hôpital pour un traitement planifié doit avoir une recommandation de son médecin généraliste. En cas d'urgence, il est également possible de se rendre directement aux urgences de l'hôpital le plus proche, sans avoir à se déplacer.

Aller à l'hôpital en Espagne

Mais ici, une faiblesse du système de santé espagnol est perceptible : puisque le temps d'attente pour un rendez-vous chez un spécialiste en Espagne est souvent très long, de nombreux Espagnols profitent des urgences pour accélérer ce processus. Ils prétendent être dans une situation d'urgence et exagèrent leurs problèmes afin d'être traités immédiatement. Il n'est donc pas rare d’attendre des heures dans les salles d'urgence des hôpitaux espagnols.

Outre les services publics, il existe également des hôpitaux privés ou des services privés au sein des institutions publiques. Comme en France, le patient bénéficie ici de certains avantages, mais il doit avoir une assurance santé privée ou payer lui-même les frais.

Se rendre à l'hôpital en Espagne sans assurance santé privée internationale

Les touristes des pays de l'UE bénéficient du même traitement que les habitants de la région grâce à leur carte européenne d'assurance maladie. Vous pouvez demander à un médecin généraliste espagnol de vous rediriger vers un hôpital public ou vous y rendre directement en cas d'urgence. La recommandation pour l'hôpital indique toujours le nom et l'adresse où le traitement doit avoir lieu. Le libre choix de l'hôpital n'est pas possible dans ces circonstances.
Être transporté en ambulance en Espagne

Les traitements à l'hôpital sont également gratuits pour les touristes de l'UE. Il n'est pas prévu que vous deviez payer le coût du traitement. Au lieu de cela, l'hôpital se met en relation directement avec la caisse d'assurance maladie. Cependant, la communication dans les hôpitaux publics est souvent difficile si le patient ne parle pas espagnol. Certains hôpitaux - notamment dans les régions touristiques - emploient des interprètes à cette fin. Dans les autres hôpitaux, la communication doit se faire en utilisant les mains et les pieds.

C'est pourquoi beaucoup de touristes décident de se faire soigner dans une clinique privée. De nombreux médecins y parlent le français ou l'anglais et des services supplémentaires, tels que des chambres plus confortables, peuvent être réservés. Bien sûr, ces prestations ont un prix : ceux qui ont seulement une assurance maladie obligatoire dans leur pays d'origine doivent généralement payer eux-mêmes les coûts du traitement. Les personnes ayant, en plus, une assurance santé privée commencent généralement par verser elles-mêmes des avances financières et doivent ensuite demander le remboursement.

Se rendre à l'hôpital en Espagne avec une assurance santé privée internationale

Outre les prestations auxquelles vous avez droit même sans assurance privée, cette couverture vous permet également de profiter des services privés. Dans ce cas, vous paierez d'abord vous-même la facture de l'hôpital, mais vous pourrez ensuite la soumettre à la compagnie d'assurance santé privée pour un remboursement.

Toutefois, il est important de connaître les conditions exactes de l'assurance. Normalement, les polices ne couvrent que les problèmes aigus. Si une maladie préexistante s'aggrave pendant vos vacances, l'assurance santé internationale ne couvre généralement pas les frais. Certaines autres prestations peuvent également être exclues, par exemple un rapatriement sanitaire depuis l'Espagne.

Retour à l’aperçu