Aller chez un médecin en Italie

Le système de santé italien est principalement financé par les impôts et vise à fournir des soins de base gratuits à chaque citoyen italien. Au niveau local, tout est organisé par l'Azienda Sanitaria Locale (ASL). Les médecins généralistes du système étatique ont soit signé un accord de coopération avec celui-ci, soit sont directement employés par l'ASL. L'équipement technique des cabinets de médecins généralistes est assez simple : pour de nombreux examens qui, en France, seraient effectués directement par le médecin généraliste, une orientation vers un spécialiste est nécessaire en Italie.

Aller chez un médecin en Italie

Les spécialistes exercent soit dans les hôpitaux, soit on les trouve dans les grands centres médicaux. Cependant, les patients attendent souvent des mois pour obtenir un rendez-vous. Pour éviter cette attente, de nombreux Italiens se tournent vers les urgences des hôpitaux. Cependant, cela ne fait que déplacer le problème, car les nombreux patients non urgents peuvent également s'attendre à de longs délais d'attente.

À propos : le système de santé public italien n'est pas totalement gratuit pour les patients. De nombreux services nécessitent un coût supplémentaire - souvent appelé ticket - dont le montant est déterminé au niveau régional. Des frais de prescription sont également courants.

Aller chez le médecin en Italie sans assurance santé privée internationale

La carte européenne d'assurance maladie (CEAM) est également valable en Italie et permet aux voyageurs de l'UE de se faire soigner gratuitement. Toutefois, les coûts supplémentaires sont les mêmes que pour les patients italiens. Les touristes peuvent s'adresser directement à un médecin généraliste avec la carte européenne d'assurance maladie. Vous pouvez obtenir une liste correspondante dans l'ASL locale. Le cas échéant, le médecin généraliste de l'État orientera le patient vers un spécialiste, si nécessaire. Les régions touristiques bien développées proposent parfois des cabinets médicaux à part pour les patients venant de l'étranger. Dans ce cas, la probabilité est beaucoup plus élevée de pouvoir parler au médecin dans sa propre langue maternelle ou en anglais.

Bien sûr, il existe aussi des cabinets médicaux privés en Italie, qui sont accessibles aux touristes comme aux habitants. Afin d'éviter les délais d'attente souvent longs des médecins d'État, une consultation chez un médecin exerçant en privé peut être utile. Toutefois, cette procédure a son prix, car les coûts ne sont pas couverts par l'assurance maladie obligatoire du pays d'origine.

Aller chez un médecin en Italie avec une assurance santé privée internationale

Les personnes ayant une assurance santé privée internationale n'ont généralement pas à se soucier du coût des soins médicaux en Italie. Tous les frais sont remboursés par l'assurance privée - y compris ceux des traitements proposés dans les cabinets médicaux privés. Toutefois, cela ne s'applique généralement qu'aux maladies nouvellement contractées. Le traitement des maladies existantes qui peuvent s'aggraver en Italie est habituellement exclu par les polices d’assurance.

D'autres prestations peuvent également être refusées, il est donc important de bien connaître votre propre police. Par exemple, certaines compagnies d'assurance ne couvrent le rapatriement sanitaire depuis l'Italie que s'il est médicalement indispensable. D'autres polices couvrent également les cas médicalement souhaitables.

Retour à l’aperçu